3 févr. 2015

Devez-vous vous équipez d'un outil APM ?




A partir du moment où vos applications sont en production et peuvent impacter négativement votre business (baisse de CA ou de productivité interne), vous devez vous équiper d’une solution APM. A l'image de la supervision système (qui aujourd'hui se risque à lancer un serveur sans vérifier 24/24 qu'il est opérationnel), il est devenu indispensable de superviser ses applications pour éviter qu'elles soient des "boites noires" en production.

Si vous n’êtes pas encore équipés, la première chose à faire est d’évaluer vos besoins :

  • Combien d’incidents et leurs degrés de criticités
  • Quel est le Temps Moyen de Résolution (MTTR – moyenne du temps du premiers impact à la résolution)
  • Quelles sont les évaluations et les métriques de l’impact sur les métiers (eg : perte de CA, perte de clients, perte de deals, …
  • Qui sont les collaborateurs impliqués dans la gestion des incidents, combien de temps passent ils sur les incidents et combien sont ils (en ETP) ?
  • Quelle est la source par incident


  • Faites l’inventaire des outils existants et déjà utilisés par les différentes équipes en interne.
  • Quels outils et leurs catégories respectives ? (e.g : Monitoring Base de données, Monitoring Réseau, Monitoring Système, Robot simulation utilisateurs…)
  • Combien de licences, sont elles à jours, sont elles sous maintenance ? Combien en SaaS ?
  • A quoi servent ils ?
  • Qu’est ce qu’ils ne font pas ?
  • Si vous êtes déjà équipés d’un outil APM, pourquoi est il peu, mal ou sous utilisé ?